Livres posthumes

dn28 dn28bis

Alexandra David-Néel avait souhaité nous donner elle-même les récits de ces errants à la recherche des mondes mystérieux qui dépassent les limites de nos sens. Ces textes, retrouvés dans ses notes, forment son premier livre posthume (1972). Leurs histoires vont des cercles ésotériques londoniens et parisiens, au plateau du Tibet, ou du désert de Gobi et d’Aydar – refuge indien des théosophes – à l’Himalaya. Dans toutes se retrouvent, étonnamment intacts et préservés, la sérénité de la pensée, le rayonnement de la sagesse et la spontanéité de l’écriture qui, avec le charme privilégié de l’humour, caractérisent essentiellement l’œuvre d’Alexandra David-Néel pendant le siècle de son long chemin vers le royaume de la connaissance. «Le sortilège du mystère» n’est plus édité aujourd’hui.

 

dn11

« Gargantua au pays des neiges«  est le titre original donné par Alexandra David-Néel. « Décrire la manière dont les Tibétaines s’alimentent approche du domaine de l’ethnographie » avait-elle noté dans le manuscrit. Si l’étude de la nourriture d’un peuple, de sa « cuisine » relève de l’ethnographie, elle touche souvent aussi, par l’exposé de ses prescriptions ou de ses interdits alimentaires, à sa métaphysique. Et son intérêt en est d’autant plus grand ajoute Marie-Madeleine Peyronnet, la fidèle gardienne et continuatrice de l’œuvre de l’étonnante exploratrice. Voyageurs des mots, invitons-nous à la table du Tibet et goûtons ses viandes, sa tsampa, ses laitages, les légumes et les fruits plus quelques surprises du cru (!) arrosés de leurs boissons  : thé, bières, sans oublier l’eau de vie… pour un apprentissage culinaire sans trop de risque, délivré en prime avec us et coutumes. (1975)

EB.0.5

«Voyages et aventures de l’esprit» regroupe toute une série d’articles très hétéroclites retrouvés par Marie-Madeleine Peyronnet après la mort de l’exploratrice en 1969. Cet ouvrage complète son œuvre. (1985)

dn24ter dn24

«La lampe de sagesse» est un recueil de pensées et de maximes d’Alexandra David-Néel, issues notamment de son carnet de notes et de sa correspondance. (1986)