Alexandra en Bande Dessinée

par maisonadn dans Littérature-presse | Pas de commentaire

La vie à Samten Dzong ponctuée par une vie d’aventures…

Le 3 février 2016 sort une BD intitulée « Une vie avec Alexandra David-Néel » aux éditions Bamboo (collection Grand Angle)… Chers amis, des mois d’attente et, enfin, la voici !!!! Nous l’attendions impatiemment, cette bande dessinée qui retrace la vie de notre grande exploratrice mais aussi et surtout sa vie avec Tortue, Marie-Madeleine Peyronnet, à Samten Dzong. C’est enfin l’occasion de VOIR cette maison et la vie qui s’y déroulait d’une façon réaliste. Marie-Madeleine Peyronnet elle-même a supervisé l’exactitude des dessins et des textes de Frédéric CAMPOY, c’est, nous pensons, une oeuvre magistrale qui fait honneur au monde de la bande dessinée… Cette oeuvre allie authenticité et humour et devrait convenir à tous les âges, à lire de 5 ans à 101 ans…

Editions Bambou, collection grand angle

Quand la plus grande aventurière du XXe siècle dévoile ses secrets…

1959. La jeune Marie-Madeleine entre au service d’une vieille femme despotique : Alexandra David-Néel, exploratrice, philosophe, écrivain, qui fut, au début du siècle, la première femme blanche à entrer à Lhassa. Dans Samten Dzong, la villa de Digne où s’entassent les souvenirs de 30 années passées en Asie, Marie-Madeleine se retrouve plongée dans la vie exceptionnelle de l’aventurière.

Cette BD n’est pas un simple « biopic » mais une libre mais assez fidèle adaptation du livre de Marie-Madeleine Peyronnet intitulé « 10 ans avec Alexandra David-Néel » qui retrace son expérience auprès de la grande dame. Elle fut, comme vous le savez, entre 1959 et 1969, la secrétaire particulière d’Alexandra, son aide de maison, sa confidente et finit par devenir sa fille spirituelle.

Fred CAMPOY, l’auteur à l’origine de cette BD, se passionne pour Alexandra David-Néel depuis des années. Après avoir lu et relu l’ouvrage de Marie-Madeleine, il est entré en contact avec elle. Aujourd’hui âgée de 85 printemps, elle l’a accueilli à bras ouverts, ici, à Dignes-les-bains. Elle attendait désespérément une BD sur ADN et était loin de s’imaginer que c’est son livre à elle qui serait adapté.

Le projet a donc démarré à ce moment-là… Et aujourd’hui, et après 18 mois de travail, le premier tome de cette BD est publié et en vente dans toute la France. Voici une interview avec l’auteur :

Samten Dzong : Comment a germé dans votre esprit l’idée d’une bande dessinée retraçant la vie d’Alexandra David-Néel ?

Fred Campoy : Il y a une quinzaine d’années, alors en quête de sens, j’ai commencé à m’intéresser de près au bouddhisme et en particulier, au bouddhisme tibétain. J’ai trouvé là une philosophie de vie à la fois spirituelle et étonnamment pragmatique. Pourquoi le bouddhisme tibétain ? C’est celui qui m‘attirait depuis longtemps, certainement parce que c’est celui du Dalaï lama, personnalité que j’ai toujours admirée. Et plus je lisais d’ouvrages sur ce thème, plus je voyais écrit le nom « Alexandra David-Néel ». Je ne connaissais rien de cette personnalité que tous décrivaient comme étant à la fois une femme au destin extraordinaire, au tempérament et au courage hors normes et une figure emblématique et une référence du bouddhisme tibétain. Je me suis donc, tout naturellement, renseigné sur cette mystérieuse « grande dame ». J’ai commencé à lire une biographie qui lui était consacrée et en effet, quelle personnage extraordinaire !

Pour ceux qui ne la connaisse pas, Louise Eugénie Alexandrine Marie David, plus connue sous son nom de plume Alexandra David-Néel, est une orientaliste, tibétologue, chanteuse d’opéra, journaliste, écrivain et exploratrice française. Outre sa longévité (100 ans), son trait de gloire le plus marquant reste d’avoir été, en 1924, la première femme européenne à séjourner à Lhassa au Tibet, à l’époque interdit aux étrangers. Cet exploit contribua fortement à sa renommée, en plus de ses qualités personnelles et de son érudition. Après cette découverte, j’ai eu envie de lire les correspondances qu’elle a eues avec son mari et quelques-uns de ses livres consacrés au bouddhisme et au Tibet. Ces livres m’ont passionné, m’ont fait voyagé et vivre d’extraordinaires aventures par l’esprit. A chaque page, j’étais envouté.

Puis, j’ai appris qu’elle avait passé les 10 dernières années de sa vie, accompagnée d’une certaine Marie-Madeleine Peyronnet qui fut sa secrétaire, aide de maison, confidente et qui finit par devenir un peu sa fille spirituelle. Marie-Madeleine étant le prénom de ma mère, j’ai de suite été très attiré par le destin de cette femme. Il ne m’a fallu que quelques interviews d’elle glanées sur internet pour être absolument conquis par ce personnage haut en couleurs. J’ai alors commandé son livre témoignage intitulé « 10 ans avec Alexandra David-Néel ». Je l’ai lu, relu et rerelu et à chaque fois, des images de cases, de planches de BD apparaissaient clairement dans mon esprit. J’ai très vite su qu’un jour, j’adapterai cet ouvrage en BD.

C’était il y a 8 ans…

S.D. : Huit ans pour le mûrir… Vous avez donc rencontré Marie-Madeleine Peyronnet, la tortue d’Alexandra ? Comment a-t-elle accueilli cette idée ?

F.C. : Il y a 2 ans, après avoir terminé une trilogie polar (Karma Salsa aux éditions Dargaud), j’ai su que c’était le moment de me lancer enfin dans cette aventure. J’ai donc réussi à entrer en contact avec Marie-Madeleine Peyronnet, alors âgée de 83 printemps, qui vit encore dans l’enceinte du musée qu’elle a elle-même fondée à la mort d’Alexandra (1969), à Digne-Les-Bains. L’idée de faire une BD sur Alexandra l’a ravie. En réalité, elle attendait cela depuis des années.

Je suis allé ensuite à sa rencontre. Elle m’a accueilli à bras ouverts et m’a conté bien des anecdotes croustillantes sur ADN. J’ai également pu visiter le superbe musée ADN qui n’est autre que la villa dans laquelle ont vécu les deux femmes et qu’Alexandra avait acheté en 1928, à son retour du Tibet. Le projet a donc démarré à ce moment-là. J’ai ensuite recontacté à Mathieu Blanchot, un de mes anciens élèves des cours de BD qui m’avait donné un coup de main sur la trilogie polar. Je lui proposé de continuer notre collaboration sur ce projet. Il a été de suite emballé.

Nous avons donc réalisé ensemble les 10 premières planches et les avons envoyées à différents éditeurs. Hervé Richez, responsable de la collection « Grand Angle » des éditions BAMBOO m‘a appelé le jour même pour me témoigner de son très grand intérêt pour ce projet BD. Après quelques hésitations, nous avons décidé de travailler avec lui et nous ne le regrettons pas. Bien au contraire…

Nous vous proposons donc, en association avec la Maison de la Montagne (et aidé par l’APACT pour la scénographie) de vous dévoiler les coulisses de fabrication de notre BD. Vous découvrirez quelles sont les différentes étapes de la création des planches de cet album, de la genèse jusqu’à la version terminée en couleur. Une partie de l’exposition vous permettra de mieux connaître Alexandra David-Néel, ce personnage incroyable qui vous envoûtera, j’en suis sûr, comme elle m’a envoûté… Pour toujours.

Fred CAMPOY

Pour retrouver tous ces bonus, abonnez-vous à la page facebook pour en savoir plus sur cette BD et sur Alexandra David-Néel :

https://www.facebook.com/UnevieavecAlexandraDavidNeel/

Si vous désirez dès à présent commander cet album en ligne :

http://www.angle.fr/bd-une-vie-avec-alexandra-david-neel-tome-1-2552464.html

CouvBD Alexandra

Sur le même sujet

Laisser un commentaire