Les héritiers artistiques et spirituels d’Alexandra

par maisonadn dans Non classé

Plusieurs expositions et manifestations culturelles vont proposer au public de découvrir des artistes occidentaux du XXe siècle dont le travail est proche de la doctrine du Vide, élément central du bouddhisme. Voici un aperçu de ce que vous pourrez découvrir au Cairn et au musée Gassendi !

Le Cairn exposera à partir du 1er avril les oeuvres de Georges Autard, peintre et scientifique à la démarche à la fois mathématique et métaphysique. Sesmantras, thangka et mandalas sont imprégnés de l’univers bouddhique des pays qu’il a parcourus sur les traces d’Alexandra David-Neel : l’Inde,le Japon, le Népal.
Du 31 mars au 30 octobre, le musée Gassendi proposera une exposition collective intitulée « Sacrées, Montagnes
Sacrées » qui sera consacrée à l’influence de la philosophie orientale sur les artistes occidentaux. L’exposition
prend sa source dans la pensée orientale et montre le dialogue entre des collections scientifiques(physique, astronomie, botanique),des objets d’art bouddhique et des oeuvres d’art contemporain.
Le musée présentera aussi la convergence d’expériences et d’enseignements de l’Occident moderne et de
l’Orient ancien à travers différents parcours d’artistes : herman de vries,Paul-Armand Gette, Raoul Hausmann,
cofondateur du groupe Dada-Berlinen 1918, John Cage, le compositeur George Brecht, etc.

L’ART DU PARCOURS
Membre du club des explorateurs, Alexandra considérait que la marche contribuait « à développer notre intelligence et accroître la somme de nos connaissances ». Le 15 avril, Michel Giroud, artiste et commissaire d’exposition et Pierre Paillat, accompagnateur,ont invité le public à marcher à la Roche Rousse et aux Clues de Barles à la découverte des
oeuvres installées dans la nature.
Le 19 mai, dans le cadre de la Nuit européenne des musées, le musée Gassendi accueillera des improvisations
polyphoniques menées par les artistes Michel Giroud et Jean-Loup Philippe. La soirée se poursuivra
avec le comédien Max Horde, dont les interventions viendront faire écho à l’exposition « Sacrées, Montagnes
Sacrées ».
À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, les samedi15 et dimanche 16 septembre, le musée
Gassendi proposera d’écouter le trio persan de Jean During, musicien et ethnomusicologue. L’occasion de
découvrir les musiques et sonorités d’Asie centrale. L’ensemble musical Les Bâuls jouera quant à lui de la
musique indo-soufi, aux influences multiples. En 2005, les chants bâul sont été proclamés chefs-d’oeuvre du
patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco.