Une (re)naissance

par maisonadn dans Non classé

Dès 2016 la ville de Digne-les-Bains, héritière principale s’était engagée à rendre hommage à Alexandra David-Neel et à faire rayonner ce patrimoine en trois étapes :

– en restaurant sa maison telle qu’elle était de son vivant, en y intégrant ses objets du quotidien, son mobilier hétéroclite ;

– en restituant le jardin auquel elle était particulièrement attachée ;

– en lui dédiant un musée conçu comme une traversée de sa vie de voyageuse féministe et libertaire.

Après la traversée du jardin, le public se dirigera vers le musée, il pourra parcourir 4 salles d’expositions retraçant les grandes étapes de sa vie et de ses voyages. Un dernier espace est dédié aux expositions temporaires.

Rester fidèle à ce qu’elle a voulu
Le parcours se termine par la visite de la maison patrimoniale, dédiée à l’écriture et à la vie personnelle : amies, mari, fils adoptif seront présentés dans une maison dont l’atmosphère originelle sera reconstituée. Les visiteurs débuteront la visite guidée par l’entrée d’origine ; ils verront alors ce que les visiteurs (journalistes, orientalistes relations) découvraient avec stupéfaction : masques grimaçants suspendus, bouddhas dorés illuminés par la lumière colorée des baies vitrées, grands panneaux de calligraphie chinoise, éloge de la propriétaire des lieux. Grâce à une étude stratigraphique réalisée en mars 2018, la palette très variée des couleurs choisie par Alexandra sera restituée. Étant donné l’exiguïté des pièces et leur valeur patrimoniale, la visite accompagnée se fera par groupe de 8 personnes maximum.

Ce projet scientifique et culturel replace Alexandra David-Neel au cœur d’une œuvre multiple qui conjugue l’écriture, le voyage et la dimension spirituelle de celle qui fut la première femme initiée au bouddhisme tantrique in situ et à la voie du vide.

 

 

Sur le même sujet